Nouvelle méthode de livraison ! Click and collect disponible

Notre boutique

Tous nos produits

Une question ?

05 46 99 68 86

Nous contacter

info@alliance-caoutchouc.com

Le surmoulage: une technique de moulage par injection

machine-injection-301x301

Permettant de réaliser des pièces légères et résistantes, le moulage par injection est une technique de fabrication très prisée dans de nombreux domaines. Il permet de fabriquer des dispositifs médicaux, des jouets, des appareils électroménagers et des pièces automobiles, entre autres. Malgré leur solidité, les pièces en plastique moulées par injection présentent quelques points faibles comme une résistance limitée aux vibrations et aux chocs, et une mauvaise ergonomie. L’ajout d’une deuxième pièce moulée peut donc être nécessaire. Pour ce faire, le surmoulage est le procédé recommandé.

Le surmoulage, c’est quoi ?

Le surmoulage est une méthode utilisant une liaison chimique et/ou mécanique pour assembler deux pièces. Cette technique a pour but d’éviter les assemblages complexes, de faciliter la conception des produits, d’améliorer l’esthétique ou la fonctionnalité des pièces moulées par injection.

Le procédé utilisé est simple, mais il dépend du fabricant. Il faut considérer plusieurs paramètres avant de réaliser un surmoulage. En général, la première pièce moulée est replacée dans la presse. Ensuite, une deuxième matière liquide est injectée. Cette méthode qui se fait en deux étapes requiert une paire de moules. L’un est utilisé comme support, tandis que l’autre sert à contenir l’ensemble du produit surmoulé.

Les différents paramètres à étudier lors d’un surmoulage

La liaison est le premier paramètre à prendre en compte. En effet, cette technique requiert une bonne liaison entre les deux parties. Il est quasiment impossible de séparer les deux éléments d’une pièce surmoulée ayant nécessité d’utilisation d’une liaison chimique forte. Le support et la matière surmontée sont parfaitement soudés, sans que cette dernière se déchire ou emporte une partie du support avec elle. Par exemple, les thermoplastiques TPU et TPC peuvent être associés avec l’ABS, le polycarbonate et le PBT. Quelle que soit l’utilisation prévue pour les pièces, la force de liaison doit être suffisante.

Il est également important de choisir la matière suivant les fonctionnalités du support. Il faut savoir qu’il existe de nombreuses situations dans lesquelles on peut recourir au surmoulage. Il peut notamment être utilisé pour améliorer l’esthétique du produit ou encore pour faciliter sa prise en main, sans affecter ses propriétés mécaniques. Par exemple, cette méthode convient parfaitement pour la conception de la poignée d’un outil électrique ou le manche antidérapant d’un matériel à usage chirurgical. Dans ce cas, l’utilisation du TPU sur l’ABS s’avère être le choix idéal. La LSR est une autre matière très sollicitée dans le surmoulage. Elle est appréciée pour sa résistance à la traction, à la déchirure et aux UV, mais aussi pour sa souplesse et ses propriétés antibactériennes.

Par ailleurs, une technique de surmoulage doit respecter diverses règles qui reposent sur les mêmes principes que le moulage par injection classique. Par contre, il existe quelques différences. Par exemple, les deux pièces à assembler doivent présenter des angles appropriés, une paroi avec une épaisseur uniforme ou encore des lignes de transition douces. À part cela, l’épaisseur de la matière à surmonter doit être inférieure ou égale à celle du support.

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique